Accueil
Séance d'ouverture des Reflets du cinéma du Maghreb à 20 h au Cinéville de Laval. Tarfaya, le dernier film du réalisateur marocain Daoud Aoulad-Syad sera projeté en sa présence et celle de son chef-opérateur, Thierry Lebigre. Ce film est inédit en France.



Tarfaya est avant tout un film qui dresse le portrait d'un village qui borde la Méditerranée et fait face à l'Espagne, de ses habitants et de ceux qui y passent un temps plus ou moins long avant de pouvoir s'embarquer pour entrer clandestinement en Europe. Tout en étant un film de fiction, Tarfaya s'appuie sur une réalité qui existe bel et bien puisque, comme l'explique le réalisateur, "Tarfaya est devenue ces dernières années une nouvelle porte de sortie pour le rêve d'une vie meilleure". Pour autant le film ne cherche pas à être démonstratif en expliquant pourquoi Meryem, le personnage principal du film formidablement interprèté par l'actrice Touria Alaoui, veut absolument émigrer en Europe. Il décrit une situation singulière et nous laisse comprendre par nous-mêmes. Tarfaya est ainsi un film ouvert, juste et très bien filmé.

Le film est reprogrammé deux fois au Cinéville, le 16 mars à 16 h et le 17 mars à 13 h 30.

Contrairement à ce que nous avions annoncé, l'actrice Touria Alaoui ne pourra se joindre à nous lors de cette soirée d'ouverture puisqu'elle débute le tournage d'un nouveau film.

En bas de la fiche de chaque film, l'espace "Vos réactions à ce film"
vous permet d'exprimer votre point de vue
et de lire celui des autres.
N'hésitez pas à faire vivre ce forum !



Avant le 15 mars...


Samedi 12 mars, l'association Cap Vers..., partenaire du festival, a organisé un happening dans les rues de Laval.


Pour plus de détails, consulter le site de l'Association Cap Vers...




"Plans Séquences"
le Journal des Reflets du cinéma du Maghreb


Télécharger le N° 0 / 15 & 16 mars 2005 (fichier .pdf)
14h30 à Evron (Le Sélect)
» Le Gone du Chaâba


20h00 à Laval (Cinéville)
» Tarfaya
» en présence de Daoud Aoulad Syad et Thierry Lebigre


20h30 à Evron (Le Sélect)
» Le Gone du Chaâba